« Carross.eu, une nouvelle forme de distribution entre le traditionnel et le pure-discounter internet »

« Carross.eu, une nouvelle forme de distribution entre le traditionnel et le pure-discounter internet »

octobre 31, 2016Actualités

Carross.eu est un réseau en ligne de peinture auto et consommables à destination des professionnels de la carrosserie. Créé en 2010, il propose à la vente en ligne une large gamme de peintures auto, apprêts, abrasifs, mastics, vernis… Carross.eu a rejoint la centrale de référencement Nobilas. Stéphane LEFORT, Directeur commercial chez Carross.eu nous présente la société et ses atouts.

 

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre la centrale de référencement Nobilas ?
SL : Dans un premier temps, nous avons été contactés par Nobilas qui était à la recherche de partenaires pouvant permettre à leurs réparateurs d’être de plus en plus efficaces dans la gestion de leurs coûts. Le modèle sur lequel est fondée notre société correspondait parfaitement aux exigences recherchées par Nobilas. Avec cet objectif commun d’offrir des conditions d’achats toujours plus favorables aux réparateurs, l’entente ne pouvait qu’être un succès. C’est donc tout logiquement que nous avons rejoint la centrale de référencement.

 

Qu’est-ce que vous amenez de plus sur le marché ?
SL : Notre grande force, clairement affichée est nos prix très attractifs. Cependant, nous avons souhaité créer autour de cet atout majeur, d’autres services pouvant amener un plus sur le marché. Nous tenons à conserver les qualités inhérentes à une société de vente à distance et ne pas se contenter d’être une plateforme « discount ». C’est pour cela que nous avons mis en place un suivi personnalisé des clients avec un interlocuteur unique ainsi que de conditions de règlement plutôt favorables. Le système de LCR (traites à échéance) permet également pour les réparateurs un gain de temps en gestion administrative. Ce que nous pouvons amener de plus c’est tout simplement une nouvelle forme de distribution située à mi-chemin entre un distributeur traditionnel et un pure- discounter internet.

 

Quel impact sur la rentabilité d’un réparateur ?
SL : L’impact visible immédiatement réside dans l’écart de prix entre la distribution via les réseaux traditionnels et nos prix de ventes affichés. C’est d’ailleurs la clé de voute de notre métier. Cependant, nous avons également travaillé sur la mise en place d’un site internet et d’un espace dédié plutôt facile à gérer et qui permet au réparateur s’il le souhaite de pouvoir gérer ses commandes en totale autonomie. Ce système peut également permettre une flexibilité et un gain de temps en organisation (le réparateur peut passer sa commande le soir tard, le matin tôt, quand il le souhaite), ce qui peut contribuer à réduire les « coûts cachés ».

 

Pensez-vous que votre business modèle est fiable sur les 5 années à venir ?
SL : Oui. Nous pensons que le modèle sur lequel nous travaillons est une solution alternative pour le moment qui devrait pouvoir se démocratiser dans le futur. Il est certain que le marché évolue et que le monde des réparateurs s’ouvre de plus en plus à la vente à distance. Le besoin de proximité du distributeur se faisant peut être moins sentir qu’avant. Dans un marché en décroissance, le système traditionnel tel qu’il existe aujourd’hui est moins adapté aux besoins de gestion et maîtrise des coûts pour les réparateurs. Notre position sur le sujet est claire et limpide, il est cependant bien évident que le marché de la carrosserie évolue constamment et qu’il est difficile de savoir précisément vers quoi il va tendre mais nous pensons être sur le bon chemin.

 

Comment vivez-vous le partenariat avec Nobilas ?
SL : Le partenariat avec Nobilas se déroule très bien. Travailler avec une centrale de référencement présente, il est vrai, une part de contraintes. Cependant, ces contraintes ont été préalablement exprimées avant la mise en place du partenariat. Dans le déroulement, tout s’est passé comme cela avait été prévu, rien n’a été changé, nous sommes donc parfaitement satisfaits de ce partenariat.